Past Never Dies
C'est le grand jour ! Tout le monde va se retrouver après quatre ans de séparation. Quatre ans, cela peut paraitre une éternité pour certains, pour d'autres cela peut semblait très court ... Tous vont se retrouver dans cette superbe villa au bord de la mer. C'est alors que les premiers souvenirs refont surface : les erreurs du passé ne sont plus d'actualité, se répètent-ils sans cesse ? Des règlements de compte, des réconciliations, des amours retrouvés, des changements de comportements, des tensions récentes et même anciennes, de nouvelles amitiés et tant de choses encore ! Le séjour ne va pas être de tout repos et nous pouvons bien évidemment faire confiance à Princeton-icious Girl pour garder un œil là dessus ... et tout vous racontez sur son site ! Restez connecté.

Nous demandons maintenant un minimum de 12 lignes. Vous pouvez choisir un des postes vacants que nous vous proposons ou créer vous même votre personnage.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur Past Never Die
Le Staff.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James • A little too not over you

Aller en bas 
AuteurMessage
James G. Cooper

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:11

» Présentation de James Guillaume Cooper
© Past Never Dies





nom : Cooper
prénom : James Guillaume
âge : 26 ans
emploi : Photographe professionnel
groupe : One more time for love

E X E M P L E . D E . R P


    Ce que tu fuis, te suie, ce que tu fais face, s'effacera à tout jamais...
    CHAPITER ONE - That's not the way I want my story to end

      «- Alésia, reviens ici tout de suite ! »
      - Non, père ! J’en ai assez de vos stupides réunions, de vos idéologies furtifs. Je ne veux pas d’une vie comme ça !
      - Tu es de la lignée des Martinelt ! Je t’ordonne de rentrer à la maison de suite !
      - Et qu’est ce que vous allez me faire, père ? Me déshériter ?
      - Si je dois en arriver jusque là, oui.
      - Je vous déteste !
      - Alors parfait, tu as fait ton choix. Si tu sors de cette maison, ne remet plus jamais les pieds ici, tu m’entends !
      - PARFAIT ! »


    Ce fut les derniers mots que dit la jeune femme avant de claquer la porte derrière elle, sans même regarder son père encore une simple fois. Sa colère avait pris possession d’elle, de tout son corps, et ne contrôlait plus rien. Ses clés à la main, elle s’aventura dans l’énorme jardin du devant de la demeure, les cheveux dans le vent. Le vent venait se heurter contre son visage, ce qui la rafraîchissait peu à peu. Les joues rouges, les cheveux ébouriffés, les yeux presque en larmes, elle se mordit la lèvre et arrivant devant sa voiture, enfonça ardûment la clé pour ouvrir la portière. Quelques secondes plus tard, la voiture démarra en émettant un grincement des pneus indescriptibles, et s’en alla à toute vitesse par la grande porte. La nuit était déjà tombée depuis peu, et une fine couche de pluie commençait à tomber. Alésia regardait dans le rétroviseur sa demeure s’éloigner au loin, au fur et à mesure qu’elle se sentait libre. Une boule à la gorge s’installa dans sa gorge, aussitôt, elle se sentit mal, comme si un mauvais présage s’abattait sur sa famille.
      « Non mais franchement » dit elle à voix haute comme pour supprimer la mauvaise colère qui l’avait habité auparavant. « Pour qui il se prend ! Alésia, tu dois faire si, Alésia fais ça. J’en peux plus de cette vie. Depuis toute petite j’accepte le statue de notre famille, acceptant aveuglement la doctrine chrétienne. J’accepte le fait que les Martinelt sont aussi des inquisiteurs, combattant le mal. Mais quel mal ? Depuis 19 ans, je n’ai toujours rencontrer ne serait-ce qu’un être vivant non humain ! Se fichent-il de moi, finalement ? Et puis, nous ne sommes pas les seuls. Qu’est ce que cela ferait si moi, je n’en deviendrai pas une ! Je hais ce devoir, je hais ces réquisitions que l’on doit accepter sans broncher ! Je les hais ! »

    Au fur et à mesure que la jeune femme s’exprimait, le compteur de la voiture ne cessait d’augmenter, passant d’un simple 110 Km/heure à maintenant 190. Elle adorait la vitesse et le danger réel. Mais heureusement pour sa vie, la jeune femme était une conductrice hors normes et connaissait ses routes par cœur, sachant où pouvaient être placer les dangers qui pouvaient la guetter. De chaudes perles débutèrent leur descente le long de ses joues encore rosâtres. Alésia n’en pouvais plus, se devait de partir loin, s’évader quelques temps contre tout ce rythme de vie. Cette vie qui se résumait à ne cesser de se perfectionner dans l’art du combat, de nouvelles stratégies pour tuer tout être surnaturelle. Cette vie remplie constamment de reproches, pour les pousser au dessus de leurs propres capacités, remplie de réunions pour se tenir au courant de toute l’actualité dans le monde. Le seul moment qu’Alésia préférait c’était de loin la nuit, le seul moment où elle pouvait s’endormir et rêver de sa propre vie, de sa liberté qu’elle désirait tant. Et bien que parfois ces nuits étaient raccourcis, elle adorait se donner à rêver. Replaçant ses cheveux derrières sa tête pour éviter de les avoir dans les cheveux, la jeune femme contemplait la pluie tombée sauvagement maintenant. Continuant à rouler, elle était finalement tomber en pleine ville. Dès lors, rentrant dans un bar, elle s’installa confortablement en face du tequila, devant les yeux ahuries des jeunes hommes, curieux de voir une si jolie demoiselle seule un vendredi soir. Les secondes passèrent, les minutes s’enchaînèrent, et quelques heures s’étaient écoulées depuis son départ rapide…



    CHAPITER TWOIf i should fall away, what am I do ?

    Contrairement à ce que l’on pouvait croire, Alésia était restée en ville, près des siens. La jeune femme s’était résignée finalement à les quitter. L’amour était probablement plus fort que sa propre volonté de fuir. Après tout, c’était sa propre famille, celle qui l’avait élevé et aimer. Son père, sa mère, et ses deux frères. Elle était hébergée chez une amie quelques temps, pour faire croire à ses parents qu’elle était définitivement partie, bien que ce n’était pas le cas, elle les surveillait de loin. Le mauvais présage qu’elle avait ressentit ce soir-là n’avait eu lieu, heureusement. Si il arrivait quoi que ce soit à sa famille, elle ne se le pardonnerait jamais. Durant son absence, Alésia remarqua que son compte bancaire était toujours aussi plein et que ses parents continuaient à l’approvisionner. Etait-ce parce que finalement ils regrettaient son départ, cette dispute ? Etait-ce parce que au contraire ils l’aimaient et espéraient la revoir bientôt, ou bien parce que même si elle était partie, ils ne pouvaient l’abandonner seule, livrée à elle-même. Trois mois s’était écoulé depuis ce fameux soir, et Alésia avait fait tout pour les éviter en ville, même sa présence en était maintenant devenue invisible. Parfois, la nuit, connaissant les habitudes des habitants de sa demeure, elle s’approcher de la maison, comme si elle vivait encore ici. Là, le jeune femme pouvait les apercevoir et sourire de nouveau. Après tout, même malgré toutes les souffrances qu’elle a pu endurer, Alésia se souvenait de tous les bons moments qu’elle avait pu passer avec eux, depuis son enfance.

    Une nuit, alors que la pleine lune pointait son bout du nez, la jeune femme était restée chez elle, plein de souvenirs en tête. Allongée sur son lit, les pieds étendues sur le mur, la tête en bas, ses yeux restèrent fermés quelques minutes afin d’apprécier ce silence. Quelques regrets lui revinrent enfin en tête. Pourquoi était-elle partie déjà ? Elle ne se souvenait que vaguement de la cause, tellement que sa rancune avait cesser d’exister. La jeune femme voulait qu’elle se fasse pardonner de sa conduite si immature, si stupide de ces derniers jours. D’un seul coup, Alésia se remit debout, et s’habilla aussi rapidement. Prenant son sac et les clés de sa voiture, elle claqua la porte de l’appartement et descendu les escaliers en courant. Une fois dehors, elle se précipita vers sa voiture, et se mit en route vers sa demeure qui lui manquait tant. Comme à son habitude, sa vitesse était l’une des plus rapide, tellement que son empressement se faisait. Une fois la grande façade passée, un petit dérapage effectué, et elle était déjà dehors. Seulement des cris vinrent frappée le silence calme de dehors. Effrayée, Alésia courut vers la porte d’entrer entrouverte. Là, elle découvrit un spectacle horrible. Dès l’entrée, du sang s’était installé à aise. Son cœur battait rapidement et c’est avec le souffle coupé, qu’elle ajouta prudemment :

      « Papa ? Maman ? »

    Aucune réponse. S’aventurant dans la maison, sur ses gardes, Alésia eut rapidement la nausée. L’odeur du sang, elle détestait cela, et rien qu’à sa vue, elle pouvait s’évanouir à tout moment. La jeune brunette entra dans le salon et découvrit avec horreur 4 cadavres couverts de sang. C’était sa famille. Ne pouvant supporter sa tristesse, de grosses larmes se mirent à apparaître. C’est alors qu’elle aperçue, au loin, une silhouette étrangères à celle de sa famille, plongée sur le corps de son père, qui en regardant bien continuait à respirer ne serait-ce qu’un petit peu. Cet acte…cela ne pouvait ressemblait qu’à celui d’un vampire, et se remémorant qu’une seule solution était possible pour tuer un vampire, elle s’empressa d’attraper une épée aussi tranchante que possible. Dès lors, Alésia courut vers lui tout en exprimant que haine et dégoûts dans ses yeux. Cependant, au moment où elle voulu frapper, il fût devant elle en un instant, et sélectionna ses avant bras. Par douleur, elle lâcha prise et son épée tomba au sol en émettant un bruit aigue. Ces yeux, ce visage, elle le connaissait.
      « - Grégoire ? »

    C’était son ex, qu’elle avait quitté quelques mois auparavant sans lui ne donner aucune explication. Comment cela se faisait-il ? Comment pouvait il être un vampire, alors que cela faisait déjà 8 mois qu’ils étaient ensemble ? Comment avait-il pu réussir à garder ce secret ? Ou alors…S’était-il fait mordre juste après leur rupture ? Elle ne su réellement répondre à toute ses questions, mais il était bien là, devant elle et avait tuer toute sa famille. En une fraction de secondes, il fût derrière elle et ajouta de sa voix la plus tendre :
      « - Maintenant, tu vas connaître la réelle douleur, ma belle »

    Avant même de répondre, il était déjà parti. La jeune femme se sentit tellement stupide que ses genoux heurtèrent le sol violemment. Toujours en pleurant, elle pu entendre une petite voix faible l’appeler.
      « - Père ? » Ajouta-t-elle alors, espérant encore.
      - Approches…
      - Père, je suis désolée, rester avec moi, ne m’abandonner pas.
      - Ecoutes Alésia…Je n’ai jamais cessé de t’aimer, ma fille.
      - Moi non plus, père.
      - Ma fin est…proche….
      - Non, ne dites pas ça.
      - Alésia…Je veux que tu…partes aussi loin que tu peux, fais toi passée pour disparues, et recommence une nouvelle vie… »
      finit-t-il par lui avouer, dans son dernier soupires.
      « - PERE ! »

    Les sanglots devinèrent de plus fréquents. Elle serra une dernière fois son père entre ses mains, et se leva. La jeune femme monta alors dans sa chambre, récupéra un énorme sac où elle y fourra toutes ses affaires nécessaires, puis, descendit rapidement à la cave, et pris quelques armes qui pouvaient lui servir à la suite. Sur un mini disque dur, elle copia toutes les informations que possédait sa famille sur les êtres surnaturels, et commença à détruire tout le matériel, pour ne pas que les autorités puissent tout découvrir. Une fois remontée, Alésia alla dans le bureau de son père, ouvrit le coffre fort, et pris toutes les choses précieuses que sa famille possédait. Puis, parcourant sa maison pour vérifier d’avoir pris tout ce qu’elle avait besoin, alla une dernière fois dans le salon, et récupéra tous les bijoux de famille dont le pendentif de sa mère, et l’ancienne montre de son père. Une dernière larme roula sur sa joue lorsque elle fit ses adieux. Puis aussi rapidement que possible, elle remplie sa maison d’essence, et mis le feu qui s’embrasa aussitôt. Elle claqua la porte, et voyant sa maison brûler au loin, Alésia reprit la route, sans trop savoir où aller. Recommencer à nouveau ? Il n’en était pas question. La jeune femme se devait de venger sa famille et rétablir l’honneur de celle-ci…voilà ce qu’elle se devait ! Au moins, faire une chose bien dans sa vie.
    Quelques semaines plus tard, toujours sur la trace de Grégoire, elle partie en direction de la plus mystérieuse des villes : Raven Gate. Une nouvelle Alésia était né, une nouvelle inquisitrice avait été mise en marche, haineuse envers tous les êtres surnaturels qu’elle pouvait croiser.


W H A T . A B O U T . Y O U


    pseudo : Exotic
    âge : 18 ans
    avatar utilisé : Jensen Ackles <3
    comment avez vous connu PND ? Par PRD
    qu'en pensez vous ? Sublime ! Chapeau.
    code ?


Dernière édition par James G. Cooper le Mer 29 Juil - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James G. Cooper

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:11

H I S T O I R E



Effleuré cent fois son visage
J'ai trouvé de l'or
Et même quelques étoiles
En essuyant ses larmes
J'ai appris par coeur
La pureté de ses formes
Parfois, je les dessine encore
Elle fait partie de moi



U.C



Dernière édition par James G. Cooper le Mer 29 Juil - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James G. Cooper

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:12

+2
On sait jamais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauryn L. Summers

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 24/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Chris J. Reid
{{ Relations:

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:14

    Welcom Mister Cooper !
    Jensen... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey J. Connors

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:22

Bienvenue & bonne continuation pour ta fiche et la suite du forum
Asume-toi bien parmis nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke O'Connors
Everybody need somebody, but me, I Need You

avatar

Nombre de messages : 886
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: Aime en Secret Rachel
{{ Relations:

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:53

Bienvenue parmi nous ^^
Bon courage pour ta fiche et j'espère que tu passeras de bons moments parmi nous Smile

_________________
Mon coeur entre deux femmes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pastneverdies.forumsactifs.net
James G. Cooper

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Sam 25 Juil - 19:54

Merci vous trois Smile
Je m'y met dès que possible, je pense que je bouclerai tout lundi =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora D. Anderson

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: ♥ Him
{{ Relations:

MessageSujet: Re: James • A little too not over you   Dim 26 Juil - 17:24

    │ Bienvenue Jenseeeeeenn ♥
    Ne t'inquiete pas , tu as cinq jours pour ta fiche Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James • A little too not over you   

Revenir en haut Aller en bas
 
James • A little too not over you
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Le James Webb Space Telescope pourrait voir les océans des exoplanètes
» James Bond n'y est pour rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Past Never Dies :: # Zone des personnages # :: FICHES DE PRESENTATIONS-
Sauter vers: