Past Never Dies
C'est le grand jour ! Tout le monde va se retrouver après quatre ans de séparation. Quatre ans, cela peut paraitre une éternité pour certains, pour d'autres cela peut semblait très court ... Tous vont se retrouver dans cette superbe villa au bord de la mer. C'est alors que les premiers souvenirs refont surface : les erreurs du passé ne sont plus d'actualité, se répètent-ils sans cesse ? Des règlements de compte, des réconciliations, des amours retrouvés, des changements de comportements, des tensions récentes et même anciennes, de nouvelles amitiés et tant de choses encore ! Le séjour ne va pas être de tout repos et nous pouvons bien évidemment faire confiance à Princeton-icious Girl pour garder un œil là dessus ... et tout vous racontez sur son site ! Restez connecté.

Nous demandons maintenant un minimum de 12 lignes. Vous pouvez choisir un des postes vacants que nous vous proposons ou créer vous même votre personnage.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur Past Never Die
Le Staff.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chloé - the world only goes round by misunderstanding

Aller en bas 
AuteurMessage
Chloé I. Thompson

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Je mentirais si je ne disais pas Noah...
{{ Relations:

MessageSujet: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Sam 25 Juil - 21:36

» Présentation de Chloé Iris Thompson
© Past Never Dies





nom : Thompson
prénom : Chloé Iris
âge : 24 ans
emploi : vendeuse dans un grand magasin de vêtement
groupe : one more time for love

H I S T O I R E


      Bon je vais tout t'expliquer. T'expliquer pourquoi je suis dans cet état aujourd'hui, pourquoi j'ai dis oui, comme une idiote, ce qui m'a mené là et qui a provoqué ma chute dans un abime d'inertie et d'incertitudes.

      J'ai toujours eu une belle vie, non il faut pas le cacher. Je suis née un 14 juin, dans une clinique privée, au sud de New York, et ma naissance a été un souffle de bonheur dans une famille déjà fortifiée par les rires et les sourires, les fêtes et l'amour. Une petite fille en plus, en plus du grand garçon, de Gaspard, c'était plus que mes parents n'en espéraient. Leur chance d'avoir des enfants avait été remise en cause une fois que ma mère, six ans avant ma naissance ne fasse une mauvaise couche en tombant dans les escaliers. Je crois, j'espère que ça a été le seul drame de sa vie. Puis, mes parents ont tenté d'avoir un autre enfant, sans vraiment y croire, sans vraiment s'attacher à la promesse d'avoir une progéniture. Mes parents ne croient pas en la chance, mais ils savent en profiter. Ma mère garde encore nos deux premières photos, encore protégés par la chaleur de ses entrailles, sur la porte du frigo. Si pour certain ça prête à vomir, elle je crois que ça la rassure, et j'ai jamais osé lui dire que ça faisait un peu frustrée et nostalgique. Bref, quand je suis née, c'était une nouvelle explosion de joie, un mur plus solide, une carapace de béatitude dans laquelle ma famille s'est installée. Je crois que Chloé signifie verdure naissante. Un brin de bonheur en plus pour les Thompson en somme. Un nouveau miracle. Le dernier aussi.

      Mon père est un homme qui n'est pas superstitieux. Il ne croit ni en Dieu, ni au hasard, ni à la chance. Il ne croit qu'au travail, à la persévérance et aux "bonnes mœurs" disait il. Bien que je n'ai compris le sens de ce mot que lorsque j'eus douze ans. Mon père est un homme qui se fait respecter, je le craignais autant que je l'admirais. Il était le modèle de Gaspard et moi je voyais en lui le héros, le Superman des temps moderne et de la finance. Son seul travail suffisait à nous nourrir tous et à nous rendre heureux aussi. Il aurait sacrifié sa vie au travail s'il ne nous avait pas eu. Je ne dis pas qu'on avait une famille parfaite, bien au contraire, on avait nos problèmes mais je crois qu'on s'en est plutôt bien tiré, même si à une période, celle où j'avais le plus besoin de quelque chose de solide, la pagaille a régné en maitresse sur nos vies de sortes qu'on avait plus aucun repère. Mais je vais pas t'en parler maintenant, c'est carrément hors sujet et chronologiquement ça tient pas la route tu vois. Bref, j'en parlerais plus tard, pas besoin de me presser avec tes yeux de chiens affamé. Comme toutes les sœurs j'ai détesté mon frère qui volait mes poupées, qui me racontait des histoires d'horreur mais d'un autre côté, je crois que ça nous a aussi drôlement rapproché. Je sais pas Gaspard, c'est celui qui n'a pas besoin de parler, on se comprend toujours si bien. Un regard nous suffit pour sonder nos âmes et prendre conscience de l'étendue des dégâts. Mais petit qu'est ce qu'il était chiant!

      Et puis, avec le temps la puberté. Tu sais, la remise en question, l'envie de passer à autre chose. L'envie de vendre tout ce qui nous rattache à l'enfance, de s'en débarrasser, la honte d'avouer qu'on a adoré tout cet environnement. Alors, comme les autres, j'ai dit adieu aux poupées, aux livres de contes de fées, aux tapisseries roses, au journal intime de princesse, aux cds de pop star pour jeunes, au dessins animés Disney. J'ai tout jeté ,parce que je voulais grandir, je voulais que me perçoive comme une jeune fille, qu'on arrête de me dire, que j'étais mignonne et tout... Out les "qu'elle est jolie cet enfant!". Gaspard aussi évoluait, rock, guitare, nouvelle coupe de cheveux, gel. De quatre ans mon aîné j'avais alors du mal à le cerner. A douze ans j'étais la petite fille qui a peur de sa chambre. Une chambre de jeune fille, trop blanche, trop intimidante, trop brusquement je m'étais propulsée là où je ne me sentais pas à l'aise mais peu importait en fin de compte, je ne voulais pas faire marche arrière, je voulais grandir. Du coup j'ai dit à Erwan que je l'aimais. Idiote que je suis, il a déchiré la lettre en plein milieu de la cour et j'ai pleuré pendant des jours. Ce que je savais pas c'est qu'un drame menaçait mes parents. Ma mère venait de découvrir la liaison de mon père. Avec une étudiante. Il avait cru perdre la flamme de son couple. Pendant des mois il s'est traîné aux pieds de maman, je me souviens, ils nous faisaient nous coucher, se relayer dans une chambre, dans l'autre. Maman, et papa qui restait longtemps, me demandait si j'étais toujours la première en cours, si j'avais aimé l'histoire, et me disait de lire avant de dormir, mais pas longtemps. Puis maman l'appelait et ses yeux appelaient à l'aide avant qu'il la rejoigne. Mais ils s'aimaient trop pour se séparer et ils ont su faire face à cet écart de conduite. A quel prix? Je n'en sais rien...

      Ouais, la première en classe, et voilà où ça me mène aujourd'hui, quand j'y pense je me dis que c'est n'importe quoi. Enfin... Le lycée est arrivé, bien trop vite, j'ai pas eu le temps de me préparer. Parce qu'en fin de compte, c'est au lycée qu'on se construit pas vrai? On a déménagé de New York pour Miami, je t'explique même pas le choc que ça m'a fait. Mon univers a changé du tout au tout; la plage, le soleil. Je me suis cru en vacances, vraiment mais en fin de compte non et je me suis mise au travail un peu trop tard. Bref, je crois que cet air de soleil, la beauté de Miami a calmé l'incident de la famille et c'était un peu comme un nouveau départ il me semble, je l'ai pris comme ça moi en tout cas. Bref, le lycée, qu'en dire? Je n'était ni dans les populaires, ni dans les pompom, non j'étais dans ces mystérieux, qui ne tiennent qu'à leur livre et sortent rarement entre amis. Pourtant j'en avais, et à eux je leur donnais tout. Il me semble qu'il vaut mieux être trahit par un ami que de ne jamais sa confiance à personne. Moi j'étais un peu naïve mais surement pas niaise et j'avais les oreilles qui trainaient partout pour me mettre au courant de tout ce qui se passait en gros. Bref, j'ai adoré mes années lycées, même si je n'étais pas celle qu'on mettait en avant. Comme cette Savannah que je n'ai jamais pu voir en peinture. Bref, les premières année lycée se sont bien déroulées, je n'étais pas aussi douée que mon père l'aurait souhaité en cours mais ma persévérance portait ses fruits et j'arrivais très bien à m'en sortir, j'étais quand même au dessus du lot mais pourtant incapable de répondre à la question "que feras tu plus tard?" J'avais déjà une idée en tête, mais trop rêveuse, trop fière aussi je n'en ai jamais rien dit à personne, aujourd'hui encore. Quoique Sydney me parait être une file sure et que j'aimerais partager ça avec elle.

      Mon malheur vient de ma dernière année de cours. J'étais en train de lire de Laclos, les Liaisons Dangereuses et j'aurais du y voir un signe si je n'étais comme mon père. Il était là avec tous ses amis, dans les couloirs, moi appuyée entre deux casiers et il m'est apparu comme une évidence. Merde, j'ai l'air comme avec mon foutu sentimentalisme. Bref, ce que je veux dire c'est que je l'ai vu et je me suis dit que ses bras devaient être le plus refuge du monde. Pas sur qu'il m'est vu ce jour là, mais moi j'en avais pas loupé une miette. Laclos, Cécile, Valmont et Danceny me paraissaient alors bien loin. Pourtant, je ne sais pas, j'ai tenté de me persuader que je n'avais aucune chance, mais chaque fois que je le voyais, c'était plus fort que moi, mon cœur se serrait et j'avais du mal à respirer. Cependant, je n'avais jamais connu ça et je flippais vraiment. Bon certes, j'avais couché avec un certain Hayden pendant les vacances mais c'était juste dans la folie, dans le désir et puis je ne le revoyais plus après ça alors, après tout, je n'avais rien à perdre et ça me rassurait de me dire que c'était un inconnu, je n'avais rien à lui devoir. C'était tout, ma seule expérience était pathétique, et jamais je n'avais connu l'amour, à part celui de mes parents, mais franchement leur couple me paraissait trop idyllique pour être vrai et je le considérais comme l'exception qui confirmait la règle. Noah Swan m'avait déjà rendu folle, bien avant que ses yeux ne soient posés sur moi.

      Quatre mois avant le bal de promo, alors que ma popularité devenait florissante, du à la démolition de mon célibat, je ne me voyais pas plus heureuse. J'avais beau me dire que ce n'était qu'un rêve, les baisers de Noah était tout ce qu'il y avait de plus naturel pour moi et je ne pouvais pas me résoudre à laisser passer ma chance. Maintenant que je connais la fin de l'histoire, je pense qu'il ne m'a jamais aimé, mais je peux tout aussi bien me tromper, ce que je préfèrerais. Bref, j'ai commencé à y croire, à l'aimer plus que de mesure et à trouver le romantisme aussi délicieux qu'il me paraissait écœurant. Mon Dieu, comme j'ai été stupide de penser que ça pourrait durer. Tu vois mon problème, c'est que je lui ai tout donné, comme je donne tout aux gens, sans me poser de questions, Noah était celui qui aurait pu me demander n'importe quoi, je l'aurais fait. Sans concessions j'aurais tout donné. Alors, bien sur on est allé au bal de promo ensemble et je me fichais bien d'être la Reine, non je voulais juste passer du temps avec lui. Un peu imbibée par l'alcool dont je ne connaissais pas mes limites à l'époque il a suffit de deux minutes à Savannah pour charmer Noah, là où il m'avait fallu des mois, elle, elle arrivait et hop! dans la poche, ou ailleurs... Mauvaise blague, mais, je.. Je leur en veux encore terriblement tu sais. Quatre ans ne me suffisent pas à oublier, et à pardonner encore moins. La rancune est ma seule défense, le sarcasme est devenue ma seule arme. Je me suis enfuie après ça, j'ai pris le premier mec et j'aurais couché avec lui dans sa voiture. Franchement? Il n'a pas de quoi s'en vanter, je me souviens de rien...

      Juste après le bal je n'ai pas laissé à Noah le temps de s'expliquer, à quoi bon? Je veux dire, c'était quand même assez transcendant comme rupture, j'avais pas besoin de plus de paroles. Les paroles m'auraient bouffé et j'aurais pu le tuer sur place tant ma haine était grande. Bref, après ça je suis partie, j'ai pris mes valises et j'ai rejoins mon frère à Londres, là où il avait construit sa nouvelle vie. Et j'adore cette ville, j'y suis vraiment bien, mais j'ai jamais cessé de penser à lui. Quelle idiote, il ne mérite pas. Je le déteste tellement, si seulement il savait... Bref, il a pourrit quatre années de ma vie, j'ai pleuré le jour du mariage de mon frère, j'ai foutu une gifle à un employé qui me faisait du charme en voyait marqué "Noah" sur osn badge, je ne lis et ne vois personne qui porte ce nom, je hais cette nouvelle série connue de livres, parce que Swan me rapporte à lui... Mais j'ai réussit à en tirer un avantage, un livre. La seule passion qui me porte, la seule ambition que j'ai jamais eu. Notre histoire, la même, avec mes mots, et romancée bien sur mais je n'ai pas le courage de la porter chez un éditeur, pour l'instant c'est mon pass pour tourner la page, à ma façon. Heureusement j'ai rencontré Sydney et je lui dois beaucoup. Elle avait sacrément l'air d'une garce au début mais mon Dieu j'adore ce petit bout de femme, à part sa poitrine que je lui envie. Mais sinon j'aime beaucoup cette fille et j'adore aller au boulot rien que grâce à elle, je lui donne autant qu'elle, beaucoup.

      Quelle ne fut pas ma surprise de savoir qu'elle avait été au même lycée que moi, qu'elle était aussi là pour les retrouvailles, on est partie ensemble, dans le même avion. Elle m'a tenu la main tout le trajet parce qu'elle sait pour Noah, j'ai pu dormir sur son épaule et savoir qu'elle serait là, et ça fait tellement de bien. Et maintenant, me voilà, j'espère quoi? Rien, je ne veux pas le revoir, enfin plutôt je veux pas qu'il me revoie, je veux pouvoir tourner la page mais je ne sais pas si j'en serais capable. Après lui je n'ai aimé personne malgré mes relations je peux difficilement ne rien éprouver pour lui en le revoyant. Mon premier réflexe sera surement de lui foutre une baffe et pour ce qui est de Savannah, je la tuerais pour de bon, cette garce, cette chaudasse. Je suis sure qu'elle travaille comme streap teaseuse maintenant, la connaissant. Mais pour les autres, y'a des têtes que je voudrais revoir, des visages qui me manquent quand même et des connaissances qui pourraient s'avérer être devenues des amis. Je ne sais pas ce que tout ça me réserve, mais du bon, je le souhaite.



W H A T . A B O U T . Y O U


    pseudo : Rain Oh!
    âge : 17 ans
    avatar utilisé : R. Bilson <3
    comment avez vous connu PND ? Par PRD Very Happy
    qu'en pensez vous ? Je le trouve magnifique, je l'avais déjà rencontré à sa première ouverture mais je ne mettais pas inscrite. Un peu bijou quoi (l)
    code Ok ; Pandy'


Dernière édition par Chloé I. Thompson le Dim 26 Juil - 0:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé I. Thompson

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Je mentirais si je ne disais pas Noah...
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Sam 25 Juil - 21:37

E X E M P L E . D E . R P


      Le soleil commençait à s'abaisser doucement, tirant sa révérence et de joyeux reflets rouges et orangés s'amusaient à rebondir sur les murs. Elle adorait ce moment. Tout était tout de suite beaucoup plus beau mais de là à passer un rendez vous devant un coucher de soleil. Bah! Cliché romantique qu'elle haïssait. Qu'est ce qui la faisait vraiment craquer d'ailleurs? Tout lui rappeler de mauvais souvenirs et elle critiquait tout ce qui pouvait lui rappeler son histoire avec Karl. Ouais, les couchers de soleil il y en avait eu et elle avait trouvé ça bien, avec lui mais maintenant elle se rendait compte que c'était vraiment "gnagnan" et totalement stéréotypés et elle n'était pas s'en savoir que Chris pensait la même chose. Une ressemblance, comme il y en avait tant d'autres.

      Elle l'écouta lui dire le nom de la plupart de ses conquêtes avant qu'il ne lui demande si ça lui suffisait comme ça. Ouais, elle pouvait dire que ça lui allait mais elle ne put tout d'abord retenir un petit éclat de rire. Au moins il se souvenait un peu d'elles; enfin, elle n'en était pas vraiment sure. Avec lui elle ne savait jamais si c'était du lard ou du cochon. Elle eut donc un sourire. Ouais, elle adorait s'énerver contre lui et voir qu'il restait totalement stoïque. Ca l'amusait toujours et elle était persuadée qu'un jour elle arriverait à le faire craquer. Son mauvais caractère en aurait énervé plus d'un normalement. Elle ne voulait pourtant pas le vexer et elle évitait donc les suejts qui fâchés vraiment. Enfin, elle n'aimait pas lui poser des questions alors elle s'assurait pour passer à côté de tout ce qui pourrait mener à des confidences.

      "_ Non, j'aurais bien voulu savoir aussi leur adresse, leur parfum de glace préféré, et le nom de leur chat."


      Dit elle avec un petit ton ironique et totalement horripilant. Comme il l'avait définie tout à l'heure. Elle lui fit un léger sourire en coin amusée et totalement crispé comme elle les faisait si bien et regarda rapidement la scène du portable du coin de l'oeil. Elle lâcha un petit "Eh ben, il était temps" quand il le trouva enfin avant de sourire. Leur lit était face l'un à l'autre et elle trouvait ça particulièrement con comme idée. Nan, mais franchement, l'idée c'était quoi? De voir l'autre en train de dormir, super. Elle posa son regard sur le réveil après avoir enlevé un pull qui se trouvait devant et se rendit compte que l'émission de Yan ne tarderait pas à commencer. Elle se foutait bien de savoir si Chris était d'humeur à l'écouter ou pas, pour elle il était clair qu'elle ne passerait pas à côté même si elle ne connaissait pas l'identité du mec qui l'animait elle adorait tellement sa voix... Il lui rappelait quelqu'un, sans qu'elle sache dire qui exactement. Elle avait encore quelques minutes et préféra aller se planter devant la fenêtre avec une clope. Elle trouva son paquet non sans mal mais alors son briquet... Elle posa des yeux tout doux sur Chris et papillona des cils pour se moquer de toutes les poufs qui pensaient que ce stratagème marchait réellement.

      "_ Tu sais pas comment on fait du feu sans briquet par hasard?"

      Dit elle avec un petit sourire coincé et sa cigarette fraîchement roulée entre ses lèvres. Elle ne connaissait pas grand chose de son coloc quand elle y réfléchissait, enfin ce n'était pas franchement une question qu'elle se posait de toute façon alors.. Mais elle savait au moins qu'il fumait... Et qu'il rigolait tout seul devant son écran d'ordi. Mais elle pourrait lui dire ça un peu plus tard; sur un ton exaspéré, comme elle le faisait si bien évidemment.


Dernière édition par Chloé I. Thompson le Dim 26 Juil - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke O'Connors
Everybody need somebody, but me, I Need You

avatar

Nombre de messages : 886
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: Aime en Secret Rachel
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Sam 25 Juil - 21:37

Bienvenue parmi nous Chloé !
Merci de ton inscription ; j'espère que tu te plairas ici :p
Bon courage pour ta fichhhhhhhe

_________________
Mon coeur entre deux femmes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pastneverdies.forumsactifs.net
Mauryn L. Summers

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 24/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Chris J. Reid
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Sam 25 Juil - 21:51

    BIENVENUE !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel L. Andrews
• Billions of souls. All I need is one
avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 29/10/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: I love you forever... you're my past and my future
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Dim 26 Juil - 0:07

Bienvenue Miss.

Ton code est okay, bon courage pour la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé I. Thompson

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Je mentirais si je ne disais pas Noah...
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Dim 26 Juil - 0:09

    Merci beaucoup à vous trois I love you

    J'espère que la forme de l'histoire ne vous dérangera pas trop par contre il n'était pas mentionné qu'on avait une forme obligatoire donc j'ai pris quelques libertés pour la narration de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel L. Andrews
• Billions of souls. All I need is one
avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 29/10/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: I love you forever... you're my past and my future
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Dim 26 Juil - 0:27

Il n'y a aucun soucis avec la forme de l'histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé I. Thompson

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2009

Feuille du Personnage
{{ Love: Je mentirais si je ne disais pas Noah...
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Dim 26 Juil - 0:57

    Merci beaucoup, et voilà pour la présa, elle est terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel L. Andrews
• Billions of souls. All I need is one
avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 29/10/2008

Feuille du Personnage
{{ Love: I love you forever... you're my past and my future
{{ Relations:

MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   Dim 26 Juil - 1:22

Tu es validée Miss.
Bon jeu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chloé - the world only goes round by misunderstanding   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chloé - the world only goes round by misunderstanding
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de chloémama
» bon anniversaire Chloé et Thaïs!!!
» Kylie Ravera - Hello world
» la communauté Napoléon Rxchange world
» visite de Mr World Company

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Past Never Dies :: # Zone des personnages # :: FICHES DE PRESENTATIONS :: ► Présentations Validées-
Sauter vers: